Chers Sushi Lovers. Rejoignez Osaka Bay Club et vivez de délicieuses expériences.

Les Sushis ne viennent pas du Japon

7 sept. 2022
Sushi Daily Secrets

Préparez-vous à être surpris. Non seulement les italiens n'ont pas inventé les spaghettis, mais les japonais ne peuvent pas non plus revendiquer l'invention des Sushi. 

Enfin, ce n'est pas exactement vrai : ils n'ont pas inventé les premiers Sushis, appelés Narezushis. Ayant fait leur apparition au Japon il y a environ 2 000 ans, les Narezushis trouvent leur origine dans les rizières aux alentours du fleuve Mekong en Asie du Sud-Est. Le poisson était salé et enveloppé dans du riz afin de fermenter et d’être conservé, dans ce climat chaud et humide. L'enveloppe en riz qui le protégeait était jetée une fois que le poisson était prêt à être consommé.

les japonais ne peuvent pas non plus revendiquer l'invention des Sushi.

Au cours des 1 400 années suivantes, les goûts des japonais ont évolués et les Narezushis ont cédé leur place au Namanare, un poisson à moitié fermenté, accompagné de riz. On commence alors à consommer du poisson « frais » et en partie cru, enveloppé dans du riz vinaigré (qui accélère le processus de fermentation).

Ce n’est qu’au XIX° siècle que naissent les Sushi tels que nous les connaissons : le riz n’est plus utilisé pour la fermentation, mais vinaigré et agrémenté de poisson cru et de légumes. Les Nigiri et les Maki deviennent extrêmement populaires, en particulier à Edo (l'un des premiers noms de Tokyo). 

Voilà donc l’Histoire des Sushi. Le plat de restauration rapide, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a en réalité mis longtemps à apparaître.

Les Sushi étaient autrefois considérés comme une sorte d’ancêtre du fast-food

Le Sushi, un ancêtre du fast-food bon marché. Mais seulement... à Tokyo

Les Sushi étaient autrefois considérés comme une sorte d’ancêtre du fast-food : si ce combo de riz et de poisson cru demandait une maîtrise absolue de la part des experts Sushi, la préparation était en revanche rapide. Dans les années 1800, des stands commencent à faire leur apparition dans les rues de l’actuel Tokyo. Il s’agissait alors d’un casse-croûte grignoté par les habitants sur le chemin du théâtre ou pour les pique-niques au parc en famille (en particulier pendant la période de floraison des cerisiers). 

 

Bien qu'à cette époque, la capitale comptait deux fois plus de restaurants de Sushi que de Soba (nouilles), ce n'est qu’à la suite du grand tremblement de terre du Kanto en 1923 que ce met se popularise à l’échelle nationale. En effet, forcés de quitter Tokyo en quête de travail, les chefs Sushi ont exporté avec eux leur savoir-faire et leurs recettes. 

7 sept. 2022
Sushi Daily Secrets